Le Magazine Du Vin

Edition du 27/09/2016
 

MONTROSE AU SOMMET

Excellence

Château MONTROSE

Au sommet.


Nous avons aussi étudié le phénomène de première grappe, celle qui est au plus près du pied de vigne, et, pour la deuxième grappe, la plus éloignée, nous avons déterminé que le niveau de maturité était plus précoce sur les premières grappes que sur les secondes, nous récoltons ainsi en deux temps pour attendre la maturité optimale de chaque grappe. Toujours dans cette optique de précision et d’augmentation de la qualité, nous vinifions séparément, travaillons les vins de presse en réduisant volontairement les durées de cuvaison et rajoutons les meilleures presses. Tous ces efforts ont pour vocation de permettre à nos vins ayant une structure déjà très précise de gagner en élégance et en complexité, et de permettre à notre grand terroir de s’exprimer au mieux. Cela se remarque notamment dans le 2014, un vin d’une grande pureté. Le 2015 est un millésime qui donne des vins puissants, très élégants, avec beaucoup de fruit, de finesse, aux tanins très aboutis, la qualité sera supérieure au 2014, il se rapprochera, à mon avis, de la qualité du 2010. Toute notre équipe, que ce soit dans les vignes ou les chais, a fait un énorme travail de précision qui donne des résultats tangibles, et c’est très encourageant. Nous avons équipé notre cuvier de cuves de plus petite capacité afin que notre maîtrise de l’ultra-parcellaire soit perceptible. Nous sommes passés de 20 lots de vins finis à 50, ce qui nous permet d’avoir une palette importante pour les assemblages de nos différents vins, un peu comme la palette d’un peintre…” Dégusté sur place, ce Saint-Estèphe 2014 (fin des vendanges 30 Octobre, grande sélection des parcelles), développe un nez puissant où s’entremêlent le poivre et les fruits noirs, une matière dense, intense, savoureuse, un grand vin, très prometteur. Le 2013, aux tanins serrés mais soyeux, un vin classique, ample, solide, grâce à des conditions sélectives extrêmes et... son terroir, qui fait la différence dans ces millésimes difficiles.  Le 2012, souple mais intense, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, harmonieux aux papilles, est un vin d’excellente évolution et long en bouche. Le 2011, d’une grande typicité, puissant, savoureux et très parfumé (fruits rouges surmûris, cannelle, cuir), est riche en couleur, aux tanins amples et fins, gras, corsé, tout en bouche, de belle garde. Le 2010 est l’un des plus jolis vins de la région, très puissant, où couleur, concentration d’arômes, structure et finesse sont associées dans ce superbe millésime, de robe profonde, aux tanins très fermes et savoureux à la fois, un vin racé où s’entremêlent les nuances de violette, de groseille, de cacao, de garde.  Formidable 2005, qui se caractérise par une charpente solide et des nuances de fruits cuits, de base tannique importante et très équilibrée, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois, à savourer sur des rognons et ris de veau aux champignons ou un chapon rôti aux pommes farcies au lard. On poursuit avec le second vin, La Dame de Montrose 2014, ample, riche, structuré et puissamment parfumé (fraise des bois, épices) au nez comme au palais, un vin corsé et tout en bouche. Excellent 2012, solide, complexe, intense, avec des arômes de fruits confits et d’épices, de bouche onctueuse, aux tanins veloutés et présents. Le 2011 associe structure et charnu, avec des notes de fruits rouges mûrs, de cannelle et de fumé, des tanins soyeux et souples, tandis que le 2010, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe où dominent la griotte et la cannelle, associe rondeur et structure. Très joli 2008, classique du millésime, où se mêlent fraîcheur et intensité, très aromatique.

   

MONTROSE AU SOMMET

Famille Bouygues - Gérant : Hervé Berland

33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 12
Télécopie : 05 56 59 71 86
Email : chateau@chateau-montrose.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT GRAVES
e_graves.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
HAUT-BRION (PL) (b) (Hors Classe)
LA MISSION HAUT-BRION (PL)
HAUT-BAILLY (PL)
LEOGNAN (PL)
GRAND BOS
GRANDMAISON (PL)
HAUT-LAGRANGE (PL)
MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL)
RAHOUL
LAFARGUE (PL)
ROSE SARRON (b)
(SMITH-HAUT-LAFITTE (PL))
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CHEVALIER (PL) (b)
CARBONNIEUX (PL) (b)
BOUSCAUT (PL) (b)
BROWN (PL) (b)
CHANTEGRIVE (b)
SOLITUDE (PL) (b)
BRONDELLE (b)
DE MAUVES (b)
TOULOUZE (Graves de Vayres)
LE TUQUET (b)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
FRANCE (PL)*
LESPAULT-MARTILLAC (PL)*
PONTAC-MONPLAISIR (PL)*
HAUT-CALENS
ROUGEMONT
VIMONT (b)
ROUILLAC (PL)*
EYRAN (PL)
SAINT-AGRÈVES
MAGENCE
OLIVIER (PL)
CALLAC
ESPIOT
HAUT-MARAY
HAUT-PLANTADE (PL)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(LA TOUR MARTILLAC (PL) (b)*)
D'ARRICAUD (b)
BLANCHERIE
(SEGUIN (PL))
Clos BELLEVUE
CAILLIVET
SAINT-ROBERT (b)
PETIT-PUCH (Graves de Vayres)
PICHON-BELLEVUE (Graves de Vayres)
GRAVIÈRES
CAILLOUX DE VALGUY



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHERET-PITRES
(LA PERRUCADE)
REYS
BEL AIR (Graves de Vayres)*
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(CASTRES)
FOUGÈRES
(HAUT-REYS)
GRAND ABORD*
SEUIL
SANSARIC

LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

> Nos coups de cœur de la semaine

Château FILHOT


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Depuis le premier Guide, millésime après millésime, la famille de Vaucelles, et désormais, Gabriel de Vaucelles, élève des vins racés, où la finesse prédomine toujours sur la puissance. La création du vignoble actuel remonte aux années 1630 à 1650. Le Château, lui-même, fut créé en 1709 par Romain de Filhot, conseiller au parlement de Bordeaux, dont la famille possédait déjà, à Sauternes la maison noble de Verdoulet. Il avait imposé, à l'époque, l’usage de l’appellation Sauternes à la place de l’ancienne appellation “vin de Langon” pour les vins liquoreux de cette région. Après la révolution, les Lur-Saluces, héritiers des Filhot par Joséphine de Filhot, gèrent le domaine. En 1840, Romain-Bertrand de Lur-Saluces (1810-1876) réunit les domaines du Château Filhot et de Pineau du Rey. En 1845, il reconstruit le Château dans un style néoclassique suivant les plans de l'architecte Poitevin et l'entoure d'un superbe parc à l'anglaise du renommé jardinier-paysagiste Louis-Ferdinand Fischer. Le Château fut noté deuxième cru dans le classement proposé en 1855 à Napoléon III par les courtiers et la chambre de commerce de Bordeaux. Classé sous son nom en 1855, le Château est ensuite diffusé mondialement, jusqu’à la fin du XIXe siècle, sous le nom de Château Sauternes. Le domaine reprend le nom de Château Filhot en 1901. En 1935, la Comtesse Durieu de Lacarelle, née Lur-Saluces, rachète à son frère le vignoble. Son fils, Louis Durieu de Lacarelle reconstitua et développa le vignoble jusqu'aux années 1970. L’une des filles de la Comtesse Durieu de Lacarelle née Lur-Saluces épousa le Comte Pierre de Vaucelles, ambassadeur de France. Leur fils aîné, le Comte Henri de Vaucelles, gèra le domaine dès 1974. Son fils Gabriel, qui participe à la gestion depuis 1996, est donc désormais aux commandes. Les 62 ha de vignes sont plantés à 60% en Sémillon, 36% en Sauvignon et 4% en Muscadelle. Les côteaux sont orientés au sud ou au sud-ouest et sont constitués de graves, argile et sable sur plateau calcaire. Bordé par le massif forestier des Landes et traversé par une petite rivière locale, le Ciron, le domaine de Filhot bénéficie de conditions micro-climatiques idéales au développement du Botrytis cinerea. Vous allez vous faire plaisir avec ce grand Sauternes 2012, très bien maîtrisé dans ce millésime délicat (où la réussite n’est pas de mise partout), suave, dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent, dominé par des notes de pain grillé et de fruits confits, tout en bouche. Formidable 2011, gras, de bouche veloutée, tout en subtilité d'arômes, de teinte dorée, plein de charme, alliant puissance et finesse, au nez intense de rose et de pain d'épices, de garde. Le 2010, avec ces senteurs où s'entremêlent les agrumes confits et la brioche, de bouche ample et savoureuse, est un vin délicat, tout en subtilité, que je vous conseille avec des escalopes de foie gras aux pommes ou un canard aux pêches. Tout en nuances suaves, le 2009, de très belle matière riche et onctueuse, de grande concentration, aux arômes délicats d’agrumes (pêche, pamplemousse), un vin bien équilibré et d’une belle élégance, de garde, évidemment. Le 2008, puissant aux papilles, d’une très belle persistance aromatique, avec des notes d’agrumes et de tilleul, est très structuré en finale. Splendide 2007, d’une grande finesse, un grand vin gras, de bouche intense, très équilibré, avec ces nuances de rose, de pain brioché et de pêche surmûrie, de grande évolution, l’une des plus belles réussites de l’appellation dans ce millésime. Le 2006 d’une belle longueur, typé et puissant au nez comme au palais, aux senteurs délicates mais intenses. Très beau 2005, dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes d’agrumes très mûrs et de pain grillé, intense, de bouche pleine et d’une grande élégance, d’une longue finale, de grande évolution. Le 2003 se goûte remarquablement bien, délicat mais dense, avec des notes de noisette et de miel, associant souplesse et structure, un vin tout en finesse, d’une longue finale, à la bouche fondue. On peut visiter le parc de cette belle demeure à l’italienne datant de 1845, avec son magnifique pigeonnier de Pineau du XVIIe. Le château organise de nombreuses manifestations durant l’année qui méritent une visite. Des rassemblements sportifs profitent aussi du cadre exceptionnel du vaste parc du Château Filhot : la Raisin d'Or le week-end du 11 novembre et le Marathon de Sauternes le 1er juin.

Comte Gabriel de Vaucelles

33210 Sauternes
Téléphone :05 56 76 61 09
Télécopie :05 56 76 67 91
Email : filhot@filhot.com
Site personnel : www.filhot.com

Pierre MIGNON


À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Cette famille installée depuis plusieurs générations à Le Breuil dans la vallée du Surmelin, élabore ses Champagnes en combinant tradition et modernité. Pierre et Yveline reprennent le domaine en 1970 et aujourd’hui, leurs deux enfants, Céline et Jean-Charles, participent à l’expansion de la marque. La typicité et la diversité des terroirs permettent d'élaborer de Grands Champagnes de Caractère. Le vignoble de 14 ha est réparti dans toute la Champagne : Vallée de la Marne, Côte des Blancs et région d'Epernay. L'encépagement à majorité de Pinot meunier (60%) est complété par le Chardonnay présent sur 30% des parcelles et le Pinot noir qui couvre 10% de l'exploitation. Cette répartition harmonieuse permet d'élaborer des Champagnes d'Exception. L'expérience, acquise de générations en générations, est l’un des éléments importants qui contribuent à notre renommée. La production est de plus de 420 000 bouteilles commercialisées en France et à l’étranger : en Europe, Afrique et Asie, notamment au Japon. Les Cuvées sont appréciées par de nombreux connaisseurs et une clientèle prestigieuse : la Maison fournit entre autre la célèbre Pâtisserie Ladurée, les parfums Azzaro et Thierry Mugler, le Palais de l'Elysée, l’Assemblée Nationale, de nombreux ministères, mairies, restaurants, traiteurs et hôtels prestigieux. De nombreuses distinctions récompensent cette régularité qualitative : médaille d’Argent Vinalies Internationales 2011 pour le Brut Prestige et la Cuvée Harmonie de Blancs 2004, médaille d’Or Vinalies Internationales 2011 pour la Cuvée Grande Réserve... Superbe Champagne cuvée Cœur d’Or 2006, version Saint Valentin 60% Chardonnay, 30% Pinot meunier et 10% Pinot noir, un grand champagne de caractère, belle complexité aromatique où s’entremêlent des nuances de citron et de miel, bouche ample et puissante, présenté dans une bouteille métallisée rouge avec un bouchon qui contient un médaillon doré Arthus Bertrand. La cuvée de Madame Millésime 2006, provenant de la même proportion de cépages, est présentée dans une bouteille métallisée or, un vin parfumé, avec des notes d'agrumes, de genêt, de mousse légère, de bouche dominée par les fruits mûrs et les petits fruits secs. Tout en nuances, le Champagne cuvée Collection Magnolia bénéficie d’un flacon particulièrement travaillé, fleuri et épuré, une cuvée élaborée en quantité limitée, tout en nuances d’arômes, avec cette bouche dense et vive où l’on retrouve des touches florales bien persistantes, de mousse fine et fruitée_definition.html"class="lexique" target="_blank">fruitée, d’une belle ampleur au palais. Belle cuvée Féminity, avec 55% Meunier, 35% Chardonnay, et 10% Pinot noir, qui dégage des senteurs de citron et de miel, une bouche ample et puissante, et le contenant est une nouvelle fois à la hauteur avec cette magnifique bouteille métallisée parée d’un film coloré. Le Blanc de blancs Grand Cru est tout en légèreté aromatique, avec des senteurs de fruits frais et d’acacia, une cuvée très bien dosée, fraîche, alliant finesse et structure. Le Champagne cuvée Année de Madame 2006, 60% Chardonnay, 30% Pinot meunier et 10% Pinot noir, Prix d’Excellence Vinalies 2013, marqué par des notes caractéristiques de noisette et de pomme mûre, est une cuvée dominée par une élégance persistante en bouche, à la fois très fine et mature. Le Prestige Rosé de Saignée (65% Pinot meunier, 20% Chardonnay, 15% Pinot noir), médaille d’Or Vinalies 2014, développe une bouche ample et soyeuse, très fruitée_definition.html"class="lexique" target="_blank">fruitée, un vin avec beaucoup de douceur, parfait sur une tarte sablée à la fraise. Remarquable Champagne cuvée Pure (55% Pinot meunier, 35% Chardonnay, 10% Pinot noir, assemblage vieilli en caves plus de 3 ans, brut nature non dosé), ample, très fruité au nez comme en bouche, très subtil et persistant, de très fine mousse, parfait à l'apéritif ou sur des sushis. La Cuvée Désir et Sens Blanc de blancs Grand Cru Millésime 2004 : une cuvée proposée dans une bouteille métallisée de teinte cuivrée. Ce Blanc Grand Cru 2004 bénéficie d’un flacon raffiné pour un Champagne 100% Chardonnay Grand Cru, d’allure fraîche et très sophistiquée, de jolie robe brillante, un vin puissant et fin à la fois, équilibré, parfumé, très séduisant, complexe, avec une belle intensité aromatique légèrement épicée, classique de ce très beau millésime, où la fraîcheur est omniprésente. Goûtez le Grande Réserve brut, 80% Pinot meunier, 10% Chardonnay et 10% Pinot noir, médaille d’Argent Vinalies 2014, où dominent les agrumes macérés et les petits fruits secs, tout en persistance, de jolie robe dorée, et le brut Prestige, d’une belle complexité, dense et distingué, médaille d’Argent Vinalies, et le Champagne Prestige Gold, 55% Pinot meunier, 35% Chardonnay, 10% Pinot noir, présenté dans une bouteille métallisée de couleur or avec un muselet plaqué or, tout en arômes, aux senteurs de petits fruits frais, de miel et d’amande, un beau Champagne ferme et suave, de mousse fine, d’une belle finale.

Pierre, Yveline, Céline et Jean-Charles Mignon
5, rue des Grappes-d’Or
51210 Le Breuil
Téléphone :03 26 59 22 03
Télécopie :03 26 59 26 74
Email : info@pierre-mignon.com
Site : www.vinsdusiecle.com/champagne-pierre-mignon
Site personnel : www.pierre-mignon.com

Domaine de L'OLIVETTE


Domaine de 55 ha dans la même famille depuis le XVIIIe siècle. Ce propriétaire s’attache à laisser s’exprimer le terroir selon les millésimes et pratique des vendanges manuelles. “Au fil des années, notre famille a bien sû préserver la typicité de ses vins. Le rendement est maintenu très faible : 36 hl/ha. En parallèle, elle a aussi sû faire évoluer son équipement pour créer des expressions de plus en plus belles de son terroir. Une installation de contrôle des températures côtoie des foudres de chêne; une informatisation des données du cycle de production vient relayer le savoir-faire et la maîtrise humaine.” Très beau Bandol rouge cuvée Spéciale 2010, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de prune, de fraise et de fumé, un grand vin typé, puissant, de belle intensité. Le Bandol Tradition 2011 (Mourvèdre, Grenache et Carignan), de caractère vif, frais et fleuri, finement bouqueté, d’une jolie finale, est une nouvelle fois très charmeur, très agréable.  Le Bandol cuvée Spéciale blanc 2014 (Clairette et Rolle, éraflage total, suivi d’une macération pelliculaire à froid), de robe limpide et brillante, qui sent les fruits frais et les épices, suave et gras, est à la fois distingué et ample. Le Bandol rosé (Grenache et Mourvèdre), tout en bouche, est un joli vin où la suavité vient épauler une finale aromatique dominée par des nuances d’agrumes frais.

Jean-Luc Dumoutier
Chemin de L'Olivette - La Brûlat
83330 Le Castellet
Téléphone :04 94 98 58 85
Télécopie :04 94 32 68 43
Email : contact@domaine-olivette.com
Site personnel : www.domaine-olivette.com

CAVE DRUSSE NATHALIE ET DAVID


Un domaine de 21 ha. Ces jeunes viticulteurs ont été récompensés en 2005 par le prix Départemental de la Dynamique Agricole. Nous n'utilisons plus de désherbant chimique dans nos vignes, précisent-ils, qui sont enherbées entre les rangs et travaillées en surface aux pieds. Très classique du millésime, ce remarquable Saint-Nicolas-de-Bourgueil Vieilles vignes 2013, terroir argilo-calcaire, est un vin où dominent la structure et la finesse, aux notes de truffe et de fraise des bois, de jolie robe, typé, de bouche flatteuse et riche à la fois, dense, avec des tanins mûrs, de garde. Le 2012 est particulièrement réussi dans ce millésime capricieux, charnu, aux tanins bien présents, harmonieux, un vin ferme et soyeux à la fois, avec une bouche souple et persistante. Le 2011 est de belle robe grenat, charnu, très équilibré, aux arômes d’épices, de fruits rouges cuits et de violette, aux tanins soyeux. Leur autre Saint-Nicolas-de-Bourgueil Les Graviers 2013, élaboré sur des terroirs de silex et de sable, est riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, tout en bouche, de robe grenat, finement épicé. Le Saint-Nicolas-de-Bourgueil rosé 2013, assez rare, est aussi une réussite, avec ce nez de pivoine, franc et friand. Excellent Bourgueil Leroy de Restigné 2013, marqué par son sol de tuffeau, généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois). Accueil gratuit pour les camping-caristes adhérants à France Passion ou autres. 


1, impasse de la Villatte sur D35
37140 Saint-Nicolas-de-Bourgueil
Téléphone :02 47 97 98 24
Email : drusse@vinsdusiecle.com
Site : drusse
Site personnel : www.drusse-vindeloire.com


> Nos dégustations de la semaine

Château VIEUX TOURON


Liliane Gagnard, œnologue de l’université de Bordeaux, s’installe sur la propriété familiale en 1982. Elle exploite 10 ha de vignes plantées sur sol argilo-calcaire avec silice pour les parcelles de la côte, et se passionne pour la vinification.
Pour l’histoire, précise-t-elle, “c’est en 1852, qu’en dot pour son mariage, l’aïeule Marie reçut cette métairie qui faisait partie du Château de Pécany. Sa superficie à l’époque n’était pas entièrement plantée de vignes. Les plantations nouvelles eurent lieu avec ma grand-mère Amélie. Puis après le partage entre les enfants, chacun agrandit son bien, créant son exploitation. Mon père marié à la fille de la maison, dès 1952 commercialisa en bouteilles. Après avoir obtenu mon diplôme d’œnologue de l’université de Bordeaux en 1969, j’ai à mon tour, travaillé sur l’exploitation familiale. En 1982, je trouvais à créer autour du Vieux Touron mon exploitation.”
Son Monbazillac 2011, élevé en barriques, est très équilibré, typé, avec ces saveurs de coing et de pain brioché, suave comme il se doit, solide et gras, tout en bouche, de garde. Le 2010, superbe, allie finesse et suavité, au nez complexe, très parfumé (pêche, rose, brioche), très onctueux, de garde. On le voit bien en débouchant son 1990, un beau vin gras et fin, est tout en persistance aromatique (rose, pain grillé), intense au nez comme en bouche, avec ces notes de fumé spécifiques.
Le Bergerac rouge 2011 (50% Cabernet franc, Cabernet-Sauvignon, 50% Merlot), associe cou- leur et structure, avec des notes caractéristiques de cerise et d’humus, aux tanins mûrs et denses. Séduisant Bergerac rosé, régulièrement réussi comme le Bergerac blanc sec (Sémillon, Muscadelle et Sauvignon), de robe jaune citron, qui dégage des connotations d’agrumes et de noisette. Chambres d’hôtes sur place.

Liliane Gagnard

Château La CANORGUE


Leur Luberon rouge 2013, de jolie robe pourpre intense, puissant en bouche, aux tanins fermes et bien équilibrés, développe des notes de fruits rouges mûrs (griotte, groseille) en finale. Le Luberon rouge Coin Perdu 2013, un assemblage de très vieilles vignes de Syrah, Grenache, Mourvèdre et Carignan, se goûte bien, un vin d’un beau rouge grenat, corsé, au nez complexe, riche et rond à la fois, épicé.
Joli Luberon blanc 2015, harmonieux, de robe jaune clair, complexe, tout en finesse et en arômes, parfait sur un poisson de rivière. Excellent Luberon rosé 2015, 60% Grenache, 30% Syrah et 10% Mourvèdre, tout en bouche comme l’IGP rouge Prestige 2013, puissant et savoureux, et le Viognier 2015, où se mêlent des notes d’amande et de coing, d’une jolie persistance, à ouvrir sur des crustacés.

Jean-Pierre et Nathalie Margan

Château La CROIX D'ARMENS


Une propriété familiale depuis 1869. Un vignoble de 34 ha sur Saint-Émilion, Côtes de Castillon et Bordeaux Supérieur. Le Domaine bénéficie d'une belle diversité de sols. En Saint-Émilion : argileux, graves, sablonneux; c'est le sous-sol typique appelé “Crasse de Fer”. En Côtes de Castillon : argilo-calcaire à graveleux. Une grande importance est donnée au respect du terroir concrétisée par une agriculture raisonnée.
Vous aimerez comme moi ce Saint-Émilion 2009, bien élevé en fûts de chêne, épicé, généreux, aux tanins savoureux, ample et distingué, riche, avec des nuances de mûre et d’humus, de bouche complexe. Le 2007, riche en arômes, est d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, se goûte particulièrement bien. Le 2006 médaille d’Or aux Féminalise 2011, est riche et de très bonne garde, coloré, charpenté, parfumé et dense, aux tanins agréablement présents et fondus à la fois.
Goûtez le Saint-Émilion Château Guerin Bellevue 2009, de couleur rubis profond, qui développe un nez dominé par les fruits rouges macérés, de bonne charpente.

Famille Augereau
La Croix
33330 Saint-Pey-d’Armens
Tél. : 05 57 47 15 58 et 06 07 49 28 05
Fax : 05 57 47 15 58
Email : chateau_lacroixdarmens@yahoo.fr
http://chateaulacroixdarmens.winealley.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015

 



Domaine de SARRY


LABBÉ et Fils


Château PÉROUDIER


Charles SCHLÉRET


Château BELLEVUE-FAVEREAU


Château PAILLAS


Château PIRON


BARON-FUENTÉ


LES VINS GEORGES DUBOEUF


Domaine JAFFELIN Père et Fils


Domaine de La VIEILLE


Domaine de TERREBRUNE


Vins LAMBERT


Château LAFLEUR du ROY


Domaine de POUYPARDIN


Château PENIN


Château BOSSUET


ELLNER


VERRIER & Fils


Château CANTENAC



DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


CHAMPAGNE GREMILLET


DOMAINE VINCENT BACHELET


CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE ALAIN MICHAUD


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


DOMAINE TROTEREAU


HENRY NATTER


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


SCE DU CLOS BELLEFOND



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales