Le Magazine Du Vin

Edition du 10/11/2020
 

Château du Grand Bos

Référence

Château du GRAND BOS


Situé au rang de 1er Grand Vin Classé au classement du Guide DUSSERT-GERBER, le Château du Grand Bos fait des vins de Graves depuis le XVIIe siècle. Le lieu, vignoble de clairière entouré de bois de chênes, de pins maritimes, de châtaigniers et d’acacias sur 30 ha d’un seul tenant, est un espace de paix et de sérénité que nulle vision d’habitation étrangère ne vient polluer. La demeure, bordée par un parc où se remarquent des arbres centenaires, est un modèle de sobre harmonie, avec ses ailes de communs entourant une cour carrée fermée par une grille. La première construction du XVIIe siècle a fait l’objet de restaurations à deux reprises, en 1771, et en 1988, et seulement 9 familles ont possédé ce “Bourdieu” (dès le moyen-âge à Bordeaux, le Bourdieu est un domaine à vocation viticole et vinicole fondé par les Bourgeois de Bordeaux et commandé par une demeure souvent de belle architecture entourée de ses communes) depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’à nos jours, dont celles des CROZILHAC, à la fois Bourgeois de Bordeaux et Seigneurs de Lescaley et de Laguloup, de 1650 à 1830. Aujourd’hui, la famille VINCENT-ROCHET, amoureuse de la nature, entourée d’une équipe où s’allient compétence, jeunesse, et expérience, met sa passion et son talent dans la culture traditionnelle de ses vignes et dans l’élevage de ses grands vins en associant la tradition rigoureuse du Bordelais à la modernité qui permet de maîtriser soigneusement leur vinification et leur vieillissement. Comme tous les vins de l’AOC GRAVES, ceux du Grand Bos sont obligatoirement des vins d’assemblage, les monocépages étant interdits. Les BLANCS sont majoritairement de sémillon (la douceur, l’aptitude au vieillissement), suivi par le sauvignon (le fumé), avec un faible pourcentage de muscadelle (la saveur légèrement musquée). Les deux premières années, ils ont de la fraîcheur, de la minéralité, et des arômes rappelant des fleurs ou des fruits, apportés par les variétés cultivées. Entre la deuxième et la troisième année, il y a une période de quelques mois où ils peuvent se fermer. Après cela, ils vont voir le fruit s’estomper et acquérir le bouquet qui se prolongera en s’affinant pendant environ 5 à 7 ans. Ensuite apparaissent des saveurs de type Xérès que certains apprécient mais que d’autres n’aiment pas. À chacun de décider s’il recherche ces saveurs particulières ou s’il préfère boire ses blancs dans les cinq ans. Les ROUGES sont équilibrés entre le cabernet-sauvignon (la finesse aromatique, la pureté) et le merlot (la rondeur, le corps) avec un petit apport de ce merveilleux cépage qu’est le petit verdot (la vivacité, la puissance, la subtilité aromatique et l’aptitude au vieillissement). Eux aussi ont leur période de jeunesse où le fruit domine tandis que les tanins sont très présents, période qui dure de 3 à 5 ans. On peut aimer goûter un vin jeune. Ensuite arrive la période de maturité avant la plénitude qui survient entre 5 et 10 ans selon les millésimes où le bouquet se substitue au fruit avec des nuances de grillé, de rôti, d’épices, de venaison ou de sous-bois. Au-delà, c’est l’apogée où les tanins se fondent peu à peu complètement et où les saveurs en bouche se font plus complexes. Au Grand Bos, même dans les millésimes moyens les vins se gardent au moins 10 ans et pour les bonnes années, ils atteignent 20 ans sans problème dans une bonne cave. Les vins rouges doivent être bus à une température de 16 à 17°C, et les vins blancs entre 7 et 9°C et jusqu’à 10 à 12°C pour des vins plus vieux. Nous préconisons de les transférer sans brusquerie dans une carafe, ce qui permet d’éliminer avec les dernières gouttes le dépôt naturel cristallisé au fond de la bouteille et surtout de favoriser, par l’aération, l’émergence du bouquet. C’est cette dernière raison qui nous conduit à conseiller aussi le carafage pour des vins jeunes. Voici quelques commentaires sur les divers millésimes qui sont tous différents : Rouge 2009 : reflets rubis profond, nez capiteux à nuances réglisse/caramel, bouche puissant et charnu, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois). Bonne persistance. Rouge 2010 : robe somptueuse, osmose entre les fruits et les tanins fins. En bouche corps robuste et savoureux, sur les fruits rouges et noirs bien mûrs, la réglisse. Très bel équilibre, finale longue et savoureuse. Rouge 2011 : belle robe sombre aux reflets cerise, nez doux, agréablement persistant très légèrement épicé, l’attaque ronde et puissante, charnu et capiteux. Des tanins présents sans être agressifs donnent une bonne longueur. Rouge 2012 : robe grenat, nez boisé sur des arômes de fruits rouges et noirs, des notes de vanille et d’épices, attaque gourmande, franche, arômes toastés et vanillés, tanins puissants qui soulignent une finale longue et savoureuse. Blanc 2016 : robe brillante, lumineuse. Nez intense de fruits secs et d’agrumes, nuances exotiques, une attaque fraîche et délicat en bouche. Évolution grasse, acidulée, bon équilibre avec une finale légèrement minérale.

   

Château du Grand Bos

André Vincent et Marie Vincent-Rochet
Lieu-dit Grand Bos
33640 Castres
Téléphone : 06 75 20 59 39

Email : chateaugrandbos@gmail.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Frédéric ESMONIN


Toujours à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un propriétaire passionné que l’on apprécie depuis le premier Guide, élevant des crus d’une grande typicité. “En 2019, nous raconte Frédéric Esmonin, peu de quantité, soit 40 % des moins, du gibier a mangé les raisins en lisière de bois… Ce que nous avons rentré est superbe, des raisins fantastiques, nous n’avions rien à trier, tout était beau ! Le vin se déguste déjà très bien, beaucoup de gras, il ressemble au 2003. C’est un millésime très puissant, très prometteur, beaux arômes, de la finesse et de la puissance. Ce 2019 est supérieur aux 2018 et 2017 alors que 2018 est formidable ! C’est dire la qualité ! Le 2017, dans l’ensemble, donne des vins déjà très agréables à déguster, en restauration, les gens se régalent avec nos vins. Le 2018 est actuellement encore un peu fermé, il présente un joli potentiel de garde. 1er Cru les Lavaux 2018 : bouche bien ciselée, note de poivre, d’épices, prise de bois discrète. Clos Prieur 2018 : belle bouche, vin bien racé, très prometteur. Clos de Bèze 2018 : encore un peu fermé en ce moment, mais c’est un vin gras très prometteur. Nous avons beaucoup de demandes sur ce vin c’est pourquoi nous proposons déjà le 2018. Ruchottes 2018 : beaucoup de finesse, d’élégance, un vin délicat aux notes épicées.” Voilà un splendide Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Lavaux 2017, où s’entremêlent les saveurs de fruits surmûris en bouche, de couleur grenat soutenu, aux tanins bien équilibrés, est un vin généreux et souple, aux notes typiques de griotte en finale, de belle structure.  Le 2015, coloré, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution.  Le 2014 mêle finesse et charpente, très séduisant, aux connotations de fruits et de cannelle au palais, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), charnu, associe charpente et distinction.  Beau Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2017, de belle matière, aux tanins fermes, aux senteurs de fruits rouges, d’épices et de sous-bois très typé, vraiment remarquable, un régal avec un bœuf bourguignon ou une poule faisanne truffée et girolles à la crème, notamment. Aujourd’hui, c’est vraiment un pur plaisir de déboucher son Chambertin Clos de Bèze 2010, formidable, marqué par ce territoire hors normes, d’une belle couleur aux reflets violets, parfumé (mûre et violette), un vin bien corsé, aux tanins souples, aux nuances complexes en bouche où se mêlent la griotte et l’humus, alliant rondeur et charpente, non encore à maturité, bien sûr. Quant à son Ruchottes-Chambertin 2010, de belle matière, aux tanins fermes, aux senteurs de fruits noirs, d'épices et de sous-bois, c’est un grand vin typé, majestueux, envoûtant, vraiment remarquable. Exceptionnel 2009, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et coloré, un vin racé qui dégage des nuances de fruits cuits (cassis, griotte) et de truffe au palais, parfait aujourd’hui sur un magret de canard au poivre vert ou un bœuf miroton, par exemple.


12, rue du Chêne
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 51 89 28
Email : fredesmonin@orange.fr

Domaine de La GAUTERIE


Fils, petit-fils et arrière petit-fils de viticulteur, Étienne Jadeau s'est installé, en 1990, au milieu des moulins à vent et des châteaux. Les 21 ha s'étalent entre l'Aubance et le Layon, deux rivières qui serpentent nonchalamment dans la douceur angevine. Toujours un remarquable Anjou rouge 2018, 100% Cabernet franc, macération durant 15 jours et un élevage en cuves, corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, avec, en bouche, des connotations de prune et de fumé. Le Cabernet d’Anjou 2018, 100% Cabernet franc, pressurage direct, élevage en cuves, fermentation à 16 - 17°, de belle robe soutenue, ample, au nez légèrement épicé, aux tanins fondus. Très agréable Anjou blanc sec 2018, 100% Chenin, élevage en cuves, aux nuances de fleurs, de pêche et de noisette, il est tout en finale, et nous vous le conseillons avec une truite pochée en sauce ou des filets de harengs pommes de terre à l'huile.

Etienne Jadeau
La Gauterie
49320 Brissac Loire Aubance
Téléphone :02 41 45 50 04 et 06 87 23 73 28
Email : contact@domainegauterie.fr
Site personnel : www.vignoble-de-la-gauterie.fr

Brigitte BARONI


“La tradition champenoise, précise Brigitte Baroni, c'est d'abord le respect de la Terre : la vigne doit chercher les bonnes choses ! Plus elle doit le faire profondément, meilleur le raisin sera. L'engrais n'améliorera pas forcément les choses. Je presse avec délicatesse afin d’obtenir de beaux jus clairs et fins et effectue moi-même mes mises en bouteilles. Durant le vieillissement en cuves, j'attends la fermentation dite malolactique qui se produit naturellement, généralement au début du printemps, avec la remontée des températures, avant de mettre en bouteilles." Belle réussite avec ce Champagne Sélection, à la mousse fine, à dominante de fruits jaunes mûrs, qui mêle richesse aromatique et persistance, avec des notes de fleurs et de brioche en finale. Le Prestige, mêlant rondeur et nervosité, avec ces nuances amples en bouche de fruits frais et d’acacia. Remarquable Champagne cuvée La Maillardière, à la fois puissant et très fin, aux notes de petits fruits mûrs et de pain grillé, d’une belle finale Jolie cuvée Nature, il est fin et riche à la fois, d’une belle persistance aromatique, avec ces notes délicates de pomme et de pamplemousse, de mousse abondante, charmeur et chaleureux, que l’on vous conseille avec, par exemple, sur des filets de poisson ou une friture de calamars et de langoustines. Et le brut rosé, un Champagne élaboré par cuvaison comme seulement 5% des rosés en Champagne, tout en arômes, avec des nuances de framboise. Quant au Tradition, charmeur, persistant, au nuances de petits fruits mûrs, d’une belle longueur, il est tout en harmonie et s’accorde, lui, avec des aubergines gratinées à la mozzarella ou une tarte aux fraises.


Chemin des Pêcheurs
10110 Bar-sur-Seine
Téléphone :03 25 29 85 62 et 06 88 56 99 06
Télécopie :03 25 38 53 54
Email : info@champagne-brigitte-baroni.com
Site personnel : www.champagne-brigitte-baroni.com

CHEVILLON-CHEZEAUX


Ici, on est vignerons depuis 5 générations (9 ha de vignes). Les méthodes de travail et de vinification sont restées traditionnelles, avec des vendanges manuelles, une cuvaison longue et un élevage dans des fûts de chêne pendant 18 à 24 mois. Le Domaine Chevillon-Chezeaux produit plusieurs appellations : Bourgogne Pinot Noir, Bourgogne-Passetoutgrain, Bourgogne Hautes Côtes de Nuits Blanc et Rouge; des appellations villages, Vosne Romanée, Nuits-Saint-Georges, et des appellations Nuits-Saint-Georges Premiers Crus Champs-Perdrix, Bousselots Rouge et Saint-Georges, notamment. Les cépages sont le Pinot Noir et le Gamay (1/3-2/3) pour le Bourgogne Passetoutgrain, le Pinot Noir pour le reste des appellations rouges; l’Aligoté, le Chardonnay et le Pinot Blanc pour les appellations de blancs. Actuellement, il est exploité par Philippe et Claire Chezeaux, et leurs vins sont devenus des références. Le plaisir est bien là, en effet, avec ce beau Nuits-Saint- Georges rouge Les Saint-Julien 2017, de robe pourpre, qui associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et le poivre, tout en bouche. Agréable Nuits-Saint-Georges rouge Premier Cru Aux Champs Perdrix 2017, complet, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), de couleur pourpre intense, aux tanins riches, mêle puissance et finesse, nous continuons avec le Nuits-Saint-Georges rouge Premier Cru Les Bousselots 2017, de belle couleur grenat, finement parfumé (framboise, épices), de belle structure, ample et fin, corsé en bouche, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Très réussi le Nuits-Saint-Georges rouge Premier Cru Les Crots 2017, a une belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, très persistant en bouche, complet. Découvrez aussi le Nuits-Saint-Georges rouge Premier Cru Les Porets 2017, de teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de cassis et de framboise, avec cette nuance de truffe caractéristique. Et pour terminer, il y a ce Nuits-Saint-Georges rouge Premier Cru Les Saint-Georges 2017, de robe profonde, riche et complet avec des notes de réglisse et de cassis, il est corsé, ample, avec des tanins soyeux mais très structurés, de garde.


41, rue Henri-de-Bahèzre
21700 Nuits-Saint-Georges
Téléphone :03 80 61 23 95
Email : chevillon.chezeaux@orange.fr
Site : domainechevillonchezeaux


> Nos dégustations de la semaine

Domaine des LAURIBERT


Domaine dans la famille depuis cinq générations. En recherche systématique de rendement peu important favorisant la qualité et l?utilisation de produits de traitements naturels comme le soufre et la Bouillie Bordelaise.
Remarquable Visan rouge Boiselier 2018, 20% Grenache et 80% Syrah, il est tout en couleur et en matière, très typé, gras, au nez subtil, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de prune, de fumé et d?épices, de bouche intense (8,60 €). Toujours ce sympathique CDR rouge Merrandier 2018, 70% Grenache et 30% Syrah, de robe rubis, est très réussi, au fruité riche, de bouche charnue avec des nuances de framboise (7,10 €). Goûtez le CDR blanc Fine Fleur 2019, 50% Roussane et 50% Marsanne, où s?entremêlent des notes d?amande, de fruits mûrs et de bruyère, tout en fraîcheur persistante, complexe et rond (6,30 €).
Le CDR-Village Valréas rouge Carelette 2017, vieilles Vignes de Grenache 70% et de Syrah 30%, il est puissant et chaleureux, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez se mêlent les épices et la griotte, avec, en finale, de très jolies nuances de prune et de sous-bois, un vin particulièrement savoureux (8,60 €). Le CDR rouge Tradition 2019, 80% Grenache et 20% Syrah, est équilibrée et rond, avec des arômes fondus de boisé et de petits fruits rouges mûrs (5,90 €).
Le Visan rouge Truffières 2018, forte dominance Syrah sur Grenache, vinifiés séparement, d?une belle ampleur, bien équilibré, qui sent les fraises des bois et l?humus, de bouche charpentée et souple à la fois, de très bonne garde (7,10 €). Séduisant CDR-Village Valréas rouge Flaveur 2017, issu de vieilles Vignes de Grenache (70%) et de Syrah (30%), savoureux, de couleur rouge profond aux reflets violets, aux tanins bien enrobés par le fruit, avec des nuances de cassis et d?épices, puissant et bien corsé comme il se doit (11,50 €).
L?IGP vin de Pays de Vaucluse blanc La Cuvée de Lilou 2019, à parts égales de Roussane et de Marsanne, aux arômes floraux où l?on retrouve l?acacia, il est tout en finesse, suave et distingué en finale, avec des connotations subtiles de poire, d?une belle persistance (7 €). Et enfin cet IGP vin de Pays de Vaucluse rosé La Cuvée de Lisa 2019, 100% Grenache, avec des notes de petits fruits rouges bien mûrs, d?une jolie finale au palais, de bouche fraîche et fruitée très bien fait, parfait sur une quiche comme à l?apéritif (5,90 €).

Laurent Sourdon
2 249, chemin du Roussillac
84820 Visan
Tél. : 04 90 35 26 82
Email : contact@lauribert.com
www.lauribert.com


Domaine de CHEVIGNEUX


Un vignoble de 6 ha (dont 2 en projet de replantation), face au lac du Bourget repris en 2007 par Lisa Gilmore et ses associés. Méthode culturale traditionnelle, dans un souci de respect de la plante et des sols. Sélections parcellaires, quasiment tous les vins sont élevés en barriques à l?exception du Chautagne blanc.
On se fait plaisir avec le Chautagne blanc Fûts de Chêne 2017, 90% de Jacquère, le cépage blanc traditionnel de Savoie et 10% d?Aligoté, élevage en cuves et en barriques, il est parfumé et persistant, sec et complexe, marqué par sa finesse aromatique en bouche et une persistance certaine.
Le Chautagne Mondeuse Fûts de Chêne 2017, vin issu de l?ancien cépage savoyard la Mondeuse, élevage en cuves et en barriques pendant 6 mois, au nez de fruits noirs, de bouche à la fois puissante et ronde, c?est un vin qui affiche son caractère et s?apprécie, notamment, sur un sauté de veau printanier ou des grillades de porc.
Goûtez le Chautagne Gamay Tradition 2017, cépage Gamay issu de vieilles vignes de 40 ans d?âge en moyenne, élevage en cuves, gourmand, bouqueté et franc comme il le faut et enfin ce Gamay rosé 2017, floral et bien gourmand.

Lisa Gilmore
747, rue de Chevigneux
73310 Chindrieux
Tél. : 06 81 15 66 06
Email : domainedechevigneux@gmail.com
www.domaine-de-chevigneux.com


Domaine du MAS ROUS


Michel Bizern était blond. Les habitants du village le surnommaient "Miquelo Ros" (Michel le Blond). Sur ses terres, au pied des Albères, il produisait des vins de forts degrés, des céréales et des olives. En 1850, il tombe sous le charme d'une bergerie et décide d'y construire sa maison. Alors, comme cela arrive souvent, les gens du village ont tôt fait d'identifier le lieu. La propriété devient pour tout le monde ?El Mas del Ros? (le Mas du Blond). Au cours du temps, l'apparition de la langue française, dans cette région où l'on ne parlait que le Catalan, a transformé ?Ros? en ?Rous?. Le Domaine est certifié Bio depuis 2014.
Nous vous conseillons de découvrir au domaine un magnifique pamorama et de déguster ce gourmand Côtes-du-Roussillon rosé 2017, au fruité concentré, avec des nuances d?abricot. Très agréable Côtes-du-Roussillon rouge Cuvée 2015, de couleur pourpre intense, aux tanins amples et savoureux, il est légèrement épicé et très parfumé (mûre, fraise des bois...), parfait sur des foies de volaille aux tomates ou des tendrons de veau braisés.
Le Côtes-du-Roussillon rouge Tradition 2016, est intense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, aux tanins bien fermes et soyeux à la fois.
Goûtez également le Pays d?Oc blanc Muscat 2017, frais et onctueux à la fois, aux connotations florales, de finale ronde, qui allie intensité et souplesse, parfait pour l?apéritif. Et pour finir ce savoureux IGP d?Oc Viognier, fruité au nez comme en bouche (agrumes, tilleul), alliant rondeur et persistance.

Madame Pujol
Traverse du Mas Rous
66740 Montesquieu
Tél. : 04 68 89 64 91
Email : masrous@mas-rous.com
www.mas-rous.com



> Les précédentes éditions

Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019

 



GATINOIS


Domaine de la COMMANDERIE


MANNOURY


Château PIGANEAU


Guy LARMANDIER


Château La VARIÈRE


Domaine LUQUET depuis 1878


Vignobles GONFRIER


Château de FONTCREUSE


LES VINS GEORGES DUBOEUF


Domaine La MEREUILLE


Maison ZOELLER


Château BOUSCAUT


Domaine MARTINOLLE-GASPARETS


MORIZE Père et Fils


Domaine ALARY


Domaine du JAS D'ESCLANS


BERTHELOT-PIOT


Sylvain MOSNIER


Domaine des MONTS LUISANTS


LEGRAS et HAAS


Château des MOINES


DRAPPIER


Château LANIOTE


Charles SCHLÉRET


Olivier et Laëtitia MARTEAUX


Domaine de CHEVALIER


Domaine Le CAPITAINE


SCHAEFFER-WOERLY



CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


CHARLES SCHLERET


CHAMPAGNE GOSSET


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


DOMAINE GERARD TREMBLAY


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


CEDRIC CHIGNARD


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales