Le Magazine Du Vin

Edition du 08/08/2017
 

Domaine André Mathieu

Sommet

Domaine André MATHIEU


   

Domaine André Mathieu

André Mathieu
3 bis, Route de Courthézon
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone : 04 90 83 72 09

Email : contact@domaine-andre-mathieu.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT VAL DE LOIRE BLANCS
e_val_de_loire_blancs.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR

VOUVRAY
Clos MAURICE
MONCONTOUR
ROCHETTES (A)
AUBERT (V)
LA GUILLOTERIE (S)
LA PALEINE (S)
GAUTERIE (A)
LA VARIERE (S)
CAPITAINE (V)
GAUTIER (V)
GONORDERIE (A)
ROCHEVILLE (S)
VIEUX PRESSOIR
Clos de L'ÉPINAY (V)
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY


SAUTEREAU (S)
André DEZAT (S)
GITTON (S)
NATTER (S)
Daniel REVERDY (S)
CREZANCY (S)
SARRY (S)
BAUDIN (PF)
CHASSEIGNES (S)
CLEF DU RECIT
DAGUENEAU (S)
ERMITAGE (MS)
Pierre MARTIN (S)
BARILLOT (PF)
BLANCHET (PF)
CAVES POUILLY (PF)
LANDRAT-GUYOLLOT (PF)
PABIOT (PF)
J.-M. ROGER (S)
PETIT (PF)
COTTAT (S)
LOUIS (S)
PICARD (S)
Thierry VERON (S)
CHAMPEAU (PF)
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
BOUQUERRIES (Ch)
GOURON
CHAISE (T)
COMMANDERIE (Q)
CHARBONNIER (T)
MANDARD (T)
RENAUDIE (T)
TROTEREAU (Q)
MONTIGNY (T)
LECOMTE
MOELLEUX
AUBERT (V)
LA VARIÈRE (B)
GODINEAU (B)
DANSAULT
L'ÉTÉ (CL)
ROCHETTES (CL)
HAUT PERRAYS (CL)
CHÂTEAU
CREMANTS

Clos MAURICE
L'ETE
TARGE
PETITE CHAPELLE
BEAUREGARD
BOUVET (S)
MUSCADET
AUTRES
MORILLEAU
POIRON-DABIN
BIDEAU-GIRAUD
DURANDIÈRE
ELGET
PLESSIS GLAIN
TOPAZE
COING SAINT-FIACRE
TOURLAUDIÈRE
HAUTE NOELLES
R de la GRANGE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR
VOUVRAY
GAUDRELLE (V)*
FOSSE SÈCHE (S)
PASSAVANT
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY
FOUASSIER (S)*
FOURNIER (S)
GRALL (S)*
MILLET (S)
THIROT-FOURNIER (S)
VATTAN (S)*
BONNARD (PF)
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
MOELLEUX

(LEBLOIS (M)*)
GAUTHIER-LHOMME (V)
FONTAINERIE (V)
CREMANTS
PETIT CLOCHER*
AMANDIERS (S)
MUSCADET
AUTRES
COGNETTES*
ESPÈRANCE*
GARNIERE*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR
VOUVRAY
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY
(CR.-ST-LAURENT (S))
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
MOELLEUX
CREMANTS
MUSCADET
AUTRES

> Nos coups de cœur de la semaine

Château d'EMERINGES


Un domaine dans la famille depuis 50 ans. Le vignoble se trouve sur des coteaux d'exposition optimale (sud-est), avec une altitude moyenne de 350 m sur des terrains principalement sableux d'origine granitique. Lutte raisonnée. “Les traitements contre les maladies et ravageurs ne sont effectués que si nécessaire et après observation dans les vignes. Nous disposons de beaucoup de vieilles vignes. Ceci, ajouté à nos méthodes culturales (choix des plants, taille, fumure....) nous permet une bonne maîtrise agronomique du rendement. Nos raisins sont ensuite vinifiés dans des installations modernes qui permettent un contrôle de la température de fermentation et respectent la vinification beaujolaise traditionnelle.” Remarquable Juliénas Vieilles Vignes 2014, aux tanins mûrs et fermes à la fois, dégage un nez complexe et subtil dominé par les fruits rouges macérés. Le Beaujolais-Villages_definition.html" class="lexique" target="_blank">Beaujolais-Villages Vieilles Vignes 2015, un vin comme on les aime, d’une belle persistance aromatique en finale, de robe grenat, a des connotations de fruits frais. Le Beaujolais blanc Vieilles Vignes 2014, aux notes de fruits frais (pêche...) et de jasmin, parfait sur des écrevisses ou un jambon braisé. Tout en nuances, le Beaujolais rosé Vieilles Vignes 2015, aux notes de fraise des bois et de griotte, distingué et vif en bouche. Un gîte de caractère est situé à l'étage, dans une aile du Château datant du XIXe siècle, parfait pour séjourner dans le vignoble.

Pierre David

69840 Émeringes
Téléphone :09 61 58 18 40 et 06 13 20 76 31
Télécopie :04 74 04 44 52
Email : chateau-emeringes@orange.fr
Site personnel : www.chateau-emeringes.fr

EGROT et Filles


Elisabeth, l’indépendante, et Jean-Marie, l’homme de la vigne, ont décidé d’unir leurs vies déjà, leurs terroirs ensuite et aujourd’hui de fonder une maison de Champagne à leur image, jeune, novatrice et inspirée de leurs expériences complémentaires. L’âge moyen des plants classés en Premier et Grand Cru est de 35 ans. Jean-Marie veille à l’équilibre entre jeunes et vieilles vignes comme à la répartition entre les cépages, Pinot noir et Chardonnay. Pour lui, la qualité est un travail de chaque instant et cet état d’esprit le met dans la perspective de la démarche HVE – Haute valeur environnementale - attribuée par le Ministère de l’Agriculture et soutenue par les Vignerons Indépendants de France. Pour Elisabeth Egrot, la même gamme que l'an dernier sera vendue en 2017, l'Extra Brut et le Millésime 2009. “Le 2016 a qualitativement tout ce qu'il faut et quantitativement également, c'est le millésime d'une bonne année.” Beau Champagne Extra brut, 70% Pinot noir et 30% Chardonnay, une cuvée très fine, d’une grande fraîcheur, avec des notes d’agrumes bien typiques, de bouche délicate, de mousse persistante et légère. Le Champagne Millésime 2009, 70% Pinot noir et 30% Chardonnay, a un nez complexe, une jolie mousse, et développe des notes de noisette et de miel, d’une belle persistance, de bouche vineuse aux nuances crémeuses et subtiles, à prévoir avec un feuilleté de blanc de turbot ou une lotte et langoustines à l'américaine.

Elisabeth Egrot
6, rue Anatole France
51160 Aÿ
Téléphone :09 82 51 50 50
Email : elisabeth@champagne-egrot.com
Site personnel : www.champagne-egrot.com

Château LAJARRE


Dirigée par Grégory Lovato depuis 2005, médecin et viticulteur, la propriété de 50 ha (dont 33 ha de vignes d’un seul tenant, sur sol graveleux-siliceux), appartient à la famille Lovato depuis 1973, et a fait l’objet d’investissements importants, plantations ou replantations raisonnées et réfléchies afin d’obtenir un encépagement plus équilibré, 70% de Merlot, 20% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon, rendements privilégiant la qualité, vinification traditionnelle avec macérations longues, élevage en fonction des millésimes. Guillaume Bordelais, maître de chai, qui s'occupe de la propriété, nous indique que cette année seront commercialisées la Cuvée Eléonore 2015 en Bordeaux Supérieur et la Cuvée Gaspard 2014 en Castillon. Il juge le 2016 “atypique et spectaculaire, ce millésime a tout : quantité, qualité, une couleur profonde, de bons degrés alcooliques, du fruité, c'est un vin gourmand. Comme toujours, de nouvelles plantations en Merlot et en Cabernet sont effectuées afin de rajeunir le vignoble.” On patiente avec ce très beau Bordeaux Supérieur cuvée Eléonore 2012, fort bien élevé (macération de 30 jours, 30% barriques, 70% cuves), parfumé, structuré, très élégant, aux tanins riches et veloutés, tout en finesse aromatique, un vin qui allie distinction et richesse, de très bonne garde. Le 2011, corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, un millésime très classique. Goûtez le Bordeaux Supérieur rouge Château Lajarre 2014, de robe soutenue, aux notes de sous-bois et de mûre, qui allie charpente et souplesse. Le Côtes de Bordeaux Castillon Château Canon Montségur cuvée Gaspard 2014 est excellent, séducteur, aux tanins savoureux, avec des notes de cassis cuit, un vin souple et corsé à la fois, de belle complexité d’arômes en bouche (cassis mûr, fraise des bois). Le 2012, alliant une finesse tannique à une rondeur persistante, avec ces notes de fraise des bois, est idéal sur un gigot de mouton ou un sauté de veau Marengo, notamment.

Grégory Lovato
24, avenue des Châteaux
33350 Mouliets-et-Villemartin
Téléphone :05 57 41 08 69
Télécopie :05 57 41 08 69
Email : chateaulajarre@hotmail.fr
Site personnel : www.chateau-lajarre.com

CHATEAU FONT-VIDAL


Château Font-Vidal, une histoire de famille depuis 1800… Achetée à John de La Tour à la fin du XVIIIe siècle, puis transmis depuis des générations, la propriété appartient aujourd’hui à Jean-Dominique et Pascale Poncet et leurs enfants Claire et Antoine. En prenant la suite de son père André, Jean-Dominique apporte un nouveau souffle. Les vins alors produits en cave coopérative seront des vins élaborés au château. Dès 1990, Jean-Dominique crée son chai de vinification et peut élaborer, avec Marc Quertinier, œno­lo­gue dont la re­nom­mée n'est plus à faire, des vins ro­sés frui­tés, vifs ; des vins rou­ges char­nus, élé­gants, aux beaux ta­nins fon­dus, tout à la fois sou­ples et puis­sants. Se­lon les an­nées, les plus bel­les cu­vées sont élevées en bar­ri­ques. Les parcelles ont été restructurées par André, mais surtout l’âge moyen des ceps, plantés à une densité de 4500 pieds à l’hectare, dé­passe 40 ans, gage de qua­li­té pour les rai­sins; et l’encépagement permet d’offrir une constance de saveur à ses vins. Voilà une très jolie réussite avec ce Bordeaux cuvée Saphyre rouge 2010, qui développe un nez intense, marqué par des notes de petits fruits rouges à noyau, tout en arômes, très bien élevé, un vin distingué et puissant à la fois, de garde.

Famille Poncet

33890 Juillac
Téléphone :05 57 40 55 58
Télécopie :05 57 40 58 39
Email : poncet@font-vidal.com
Site : chateaufontvidal
Site personnel : www.font-vidal.com


> Nos dégustations de la semaine

Château FONTESTEAU


Le Château, bâti et fortifié au XIIIe avec les moellons arrachés aux terres qui l'entourent, a été entièrement rénové en 1997 et s'érige au sein d'un bel environnement naturel de 100 ha, dont 32 de vignes élevées dans les principes de lutte raisonnée qui minimisent l'emploi de produits de synthèse en intégrant les défenses naturelles de la vigne (60% Cabernet-Sauvignon, 29% Merlot noir, 10% Cabernet franc, 1% de Petit-Verdot). Terroir sablo-graveleux sur dalle calcaire. Vinification traditionnelle dans une cuverie moderne en Inox équipée d’une régulation thermique, cuvaison de 3 à 4 semaines, élevage de 12 mois dans quelque 700 barriques de chêne des meilleures origines françaises. Renouvellement de 25% de barriques neuves par an... Dominique Fouin apporte une attention particulière à l'état de ses ceps en remplaçant ceux qui méritent de l'être afin de maintenir toujours un niveau optimal, et propose 3 vins : Fontesteau, Messire de Fontesteau et Variation de Fontesteau.
“Le 2015 est une belle réussite avec un rendement de 40 hl à l'hectare, nous explique Dominique Fouin. Il a une belle concentration, de beaux tanins, une belle couleur acquise durant la cuvaison, une belle structure, un beau fruité. Ce vin s'est construit pendant les longues macérations qui lui ont été bénéfiques et il s'est révélé avec le temps. Millésimes en vente en 2016 : 2008, 2009, 2010, 2011, 2013, 2014.
Récompenses obtenues : médaille d'Argent pour le 2012 aux Vinalies Internationnales, médaille de Bronze pour le 2013 à Bordeaux, médaille d'Or pour le 2012 en 2014 à Bordeaux.”
Son Haut-Médoc Cru Bourgeois 2014, 61% Cabernet Sauvignon, 36% Merlot et 3% Cabernet franc, m’a bien plu, savoureux en bouche, structuré, bien marqué par son Terroir, gras et persistant, intense en arômes comme en structure, avec ces nuances de cassis et de sous-bois et de réglisse (13 €). Joli 2013, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de prune, mêle charpente et souplesse, bien typé, aux nuances de fraise des bois et d’épices au palais, de bouche à la fois puissante et velouté. Excellent 2011, qui développe des notes subtiles et intenses de petits fruits noirs cuits et de réglisse, un vin tout en bouche, à la robe foncée, légèrement épicé en finale, avec des tanins mûrs et une charpente ample, à prévoir sur des pigeonneaux aux petits pois, voire un porc au caramel. 
Superbe 2010, classique de ce très grand millésime bordelais, riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux mais présents, un vin velouté, parfumé, de belle matière, très réussi, donc très bien classé. Beau 2009, qui a largement mérité sa médaille d’Or Challenge International du Vin 2011, au nez dominé par le cuir et les framboises, d’une belle intensité en bouche, qui allie distinction et richesse, un beau vin ample et très savoureux, d’une belle finale (un cadeau pour (13,50 €). Le 2008 est de couleur pourpre, avec des arômes de fruits et d’épices, soyeux et dense, harmonieux, de belle charpente. Profitez également des sept chambres du gîte.

Dominique Fouin

Château GABY


Les 16 ha de Gaby, avec un encépagement de 80% Merlot, 10% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet Franc, bénéficient d’une exposition plein sud sur le coteau argilo-calcaire et ses vins sont l’expression de ce magnifique terroir. David Curl, Canadien passionné de vin a acheté la propriété en 2006 et a donné toute sa confiance au Directeur du Vignoble alors en place, Damien Landouar, et à toute son équipe. Leur mission est de produire des vins riches, élégants et complexes à la fois pour le plaisir du consommateur.
C’est réussi avec ce Canon Fronsac 2012, de belle couleur, corsé, bien charpenté, avec une dominante de fruits rouges et une pointe de fumé, riche en arômes, aux notes de fruits confits en bouche, aux tanins mûrs.

Lieu-dit Gaby

Tél. : 05 57 51 24 97
Fax : 05 57 25 18 99
Email : contact@chateau-dugaby.com
www.chateau-gaby.com

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine de GRANDMAISON


Un domaine de 19 ha issu d’un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d’argiles graveleuses parsemées de moellons calcaires (65% Sauvignon, 15% Sauvignon gris et 20% Sémillon pour les vins blancs; 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc pour les vins rouges). Vendanges manuelles, élevage du blanc 30% en barriques neuves pendant 6 mois sur lies fines et 70% en cuves sur lies également; le rouge : vin de goutte 80% de la récolte en barriques pendant 12 mois et vin de presse 20%. Le vin produit sur le domaine se caractérise par une expression minérale autant en rouge qu'en blanc reflétant le type de sol argilo-calcaire. La vigne est présente depuis longtemps au Domaine de Grandmaison : dès le XVIIIe siècle, Monsieur de Belleyme, Ingénieur cartographe du Roi Louis XV, mentionne notre crû alors appelé Barreyre. Au fur et à mesure des époques, la production de vin s’est parfois interrompue, (à cause du gel, du phylloxéra), et a parfois fait place à la polyculture. Grandmaison a aussi fait office de maison de campagne. François Bouquier, qui avait dû quitter son Cantal natal au début du vingtième siècle, y fit quelquefois les vendanges et acquit le domaine en 1939, quand il sut qu’il était à vendre. Puis, à partir de 1970, Jean (son fils) et son épouse Françoise reconstituèrent le vignoble et entreprirent la construction de l’actuel cuvier. Grandmaison entrait alors à nouveau en production. Depuis 1988, c’est François (leur fils) qui vinifie et avec son épouse May, tous deux se consacrent à la propriété familiale depuis 1993.



“Le millésime 2015 a été une année un peu compliquée, nous raconte François Bouquier, relativement sèche, qui a donné des raisins de petite taille. La pluie d'Août n'a pas compensé le manque d'eau, d'où de faibles rendements (de 35 à 40 hl/ha) pour les blancs et les rouges.
Les blancs sont équilibrés, volumineux, aromatiques. Les rouges ont une belle homogénéité, de la rondeur, de la richesse, de beaux degrés naturels. En bref, peu de récolte, mais une maturité rapide et optimale.
Millésimes à la vente en 2016 : en rouge, 2012, 2013, puis 2014 au Printemps ; en blanc : 2015.”
François Bouquier ne participe pas aux concours et reste fidèle à ne produire qu'un seul vin rouge et un seul vin blanc. Il intensifie sa production en blanc en ajoutant 1 hectare afin d'atteindre 3 ha 5 en production.

Son Pessac-Léognan rouge 2013, savoureux, aux notes de groseille et d’humus, mêle une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Excellent 2012, de couleur soutenue, bien charnu, tout en nuances aromatiques (fruits macérés, épices), de robe foncée, de bouche complexe où dominent la prune, le cuir et les sous-bois, aux tanins doux, avec une finale très persistante. Le 2011, de couleur intense aux reflets noirs, est un vin généreux, avec des arômes de fruits rouges et d'épices, et des tanins bien enrobés, typé et persistant, idéal sur des noisettes d'agneau aux flans de légumes ou un filet de veau en croûte de cèpes. Remarquable 2010, riche en couleur, dense, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin charnu, charpenté, de garde. Savoureux 2009, aux notes de fruits macérés et d’épices, gras, aux tanins très équilibrés, au charnu caractéristique, bien en bouche, de belle évolution. Le 2008, de couleur profonde, structuré, ample, avec des tanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruits bien mûrs (cassis, griotte...), tout en finale. Le 2007, de couleur grenat aux reflets violine, est tout en bouche, avec beaucoup de structure, au nez de cerise et d’humus, de charpente très élégante. Le 2006, dense, où se mêlent la griotte, la groseille et l’humus, aux tanins soyeux, est bien charnu, ample et structuré, de garde. Le 2005, alliant une finesse tannique à une rondeur persistante, est chaleureux, de très bonne évolution.
Remarquable Pessac-Léognan blanc 2014, aux nuances de fleurs, finement poivré, gras mais nerveux, très bien équilibré, de bouche parfumée et ample, à déboucher aussi bien avec des brochettes de fruits de mer qu’avec une aiguillette de boeuf en gelée. Le 2013, un vin sec mais suave, de jolie robe dorée, très rond, très fruité, de bouche puissante et persistante, aux notes d’amande et pêche. Le 2012 est d'une très belle persistance d'arômes, avec des nuances de pêche et de tilleul, est tout en distinction. Le 2011, avec cette ampleur caractéristique, alliant charpente et finesse, d'une belle finale aromatique (poire, bruyère...), parfait avec des filets de merlan en papillote ou une vichyssoise aux moules.

Jean et François Bouquier

> Les précédentes éditions

Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016

 




CHATEAU MONT REDON


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


HENRY NATTER


CHATEAU TOULOUZE


CHAMPAGNE GREMILLET


EARL GUY MALBETE


DOMAINE DU CHALET POUILLY


CHATEAU PONT LES MOINES


DOMAINE DE ROSIERS


CHATEAU FABAS


DOMAINE GERARD TREMBLAY



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales