Le Magazine Du Vin

Edition du 01/11/2016
 

CHATEAU DOYAC

Sommet

Château DOYAC

“Ma philosophie, précise Max de Pourtalès, est ne pas faire de vins trop boisés comme le monde entier sait le faire... mais, au contraire, d’obtenir des vins fins et élégants. Cela n’empêche pas d’avoir de la matière, mais il faut respecter l’équilibre et la fraîcheur, enfin tout ce qui caractérise les grands vins de Bordeaux...


À l’origine, je travaillais sur les marchés financiers en Allemagne, puis en France dans une banque privée, nous raconte Max de Pourtalès. Ma femme pensait épouser un banquier et trois mois après notre mariage, nous sommes venus vivre dans le bordelais. La banque allemande pour laquelle je travaillais fermait son agence à Paris, le mari de ma mère m’a proposé de venir travailler avec lui à Bordeaux. Dans la famille, nous avons toujours eu des caves et de belles bouteilles, je suis un vrai passionné, et n’ai pas hésité à 30 ans à quitter Paris pour apprendre le métier du vin et vivre à la campagne. J’ai donc fait mes premières armes au Château de Malleret où j’ai appris le métier, repris des études de viticulture pour parfaire ma formation. Nous avons acheté la propriété en 1992 car Château Doyac avait un très joli terroir argilo-calcaire, et c’est ce qui m’a plu d’emblée. Le vignoble compte 34 ha plantés (80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon). Sur ce type de sol, le Merlot convient très bien. J’adore les vins de la Rive droite donc j’ai plutôt envie de faire un vin chaleureux plutôt qu’un Médoc trop fermé. Cela correspond à mon goût ! Je privilégie le fruit, la fraîcheur, un vin facile à boire assez jeune sans avoir à attendre 10 ans avant de l’apprécier. Nous avons entrepris de rénover les vignes et les bâtiments en construisant des chais parfaitement adaptés et suffisaient spacieux pour travailler dans les meilleures conditions. Nous avons des cuves inox thermorégulées, vinifions avec les conseils de Éric Boissenot, un super œnologue, avec qui je partage la même compréhension du vin. Nous menons le vignoble en lutte raisonnée avec des engrais bio.?Mon épouse Astrid travaille avec moi. Elle faisait du théâtre à New-York, adore vivre à la campagne, et nous ne sommes qu’à une heure de Bordeaux et tout près de la mer. Pour la qualité de vie et m’adonner à mes autres passions, le surf et le polo, c’est parfait. Nous poursuivons toujours notre politique d’amélioration de la qualité sur nos 30 ha. Nous avons construit un nouveau chai de 400 m2 qui accueille 360 barriques, opérationnel pour accueillir le 2011. Nous renouvelons les barriques tous les 3 ans afin d’avoir 75% du vin élevé en barriques et peut-être arriver à 100% de bois neuf en fonction des millésimes. Nous sélectionnons des barriques en chêne français avec des tonneliers attitrés, privilégions la chauffe moyenne car je n’aime pas trop les arômes torréfiés et toastés dans les vins, cela les dénature, j’essaye de préserver le fruit, le bois ne doit être qu’un agent révélateur d’arômes. Avec Éric Boissenot, nous sommes sur la même longueur d’onde, œuvrons de concert, pour la qualité. Nous sommes très attachés à tout ce qui caractérise les vins de Bordeaux par rapport au monde entier. Mon terroir donne une typicité que l’on ne retrouve que dans le Médoc et c’est ce qui en fait le charme : ces sols calcaires et un encépagement bien adapté, 70% Merlot et 30% Cabernets, donnent des vins très concentrés et assez souples, très charmeurs, aux arômes de fruits persistants. Le 2010 est sans doute le millésime que j’ai le mieux réussi depuis le début de mon installation. Aussi bien en concentration, qu’en structure, en fraîcheur et en finesse. Le 2010, qui a bénéficié d’un élevage de 30% en barriques neuves, présente une couleur très foncée, encore plus soutenue que le 2009. La trame des tanins est très serrée. Nous avons battu des records d’IPT (indices de polyphénols totaux), de 85 pour des Merlots, ce qui est rare. La très belle vendange était homogène aussi bien pour le Merlot que le Cabernet-Sauvignon. Nous avons commencé les vendanges le 5 octobre pour les terminer le 20. Les rendements étaient plus faibles qu’en 2009. Les deux millésimes étant assez similaires, ce qui les différencie, c’est une plus grande acidité dans le 2010. Les rendements sont un peu plus faibles, les baies étaient petites donc nous avons obtenu un rapport peau-jus très faible. Nous avons récolté de tous petits raisins avec des peaux épaisses, nous n’avons fait aucune saignée en cuves, c’était parfait. Beaucoup de matière donne un vin volumineux en bouche, de très belle garde. Le 2010 est vraiment un vin extraordinaire, et le 2011, est dans la même lignée, ce qui est très encourageant. Notre terroir s’exprime de mieux en mieux chaque année. Depuis que nous avons repris en 1998, nous avons dû replanter en plus grande densité à l’hectare et nous choisissons les meilleurs porte-greffes. L’âge moyen du vignoble est de 18 ans et chaque année nous améliorons la qualité des vins grâce à cela. En 2011, nous avons attendu fin septembre pour vendanger à parfaite maturité et cela a été un élément clé. Nous avons réussi à maîtriser la vigueur de la plante, grâce à un travail en amont. Les raisins étaient d’un état sanitaire parfait, bien mûrs. Le 2011 est l’année du Cabernet-Sauvignon, les raisins magnifiques apportent de la structure au vin qui a une belle couleur, et se rapproche du 2010, mais avec un degré d’alcool moins important. En 2010, nous étions à 14,5°, en 2011 nous obtenons 13,5°, ce qui est plus équilibré et classique pour un vin du Médoc. Le 2011 est un millésime idéal en restauration, agréable à déguster dans sa jeunesse, avant le 2010. Pour moi, l’élevage représente 50% de la réussite du vin. Nous prenons les meilleures cuves pour élaborer Château Doyac élevé 12 mois en barriques. Esprit de Doyac, le deuxième vin est très charmeur avec 100% de Merlot. Il est élevé en cuves, un peu moins structuré, plus gourmand, plus rapide à boire, d’un excellent rapport qualité-prix. Je poursuis ma démarche qualitative. Nous avons fait énormément de travaux au niveau de la vigne et récoltons les fruits de nos efforts, le vin devient meilleur millésime après millésime, c’est un challenge particulièrement gratifiant pour nous.”

   

CHATEAU DOYAC

Max et Astrid de Pourtalès

33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
Téléphone : 05 56 59 34 49
Télécopie : 05 56 59 74 82
Email : chateau.doyac@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT POMEROL
e_pomerol.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PETRUS (Hors Classe)
LA CROIX
LA FLEUR PETRUS
TROTANOY
BELLEGRAVE
LE CAILLOU
LA CROIX-TOULIFAUT
CLOS RENÉ
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CERTAN DE MAY DE CERTAN
MAZEYRES
BEAUREGARD



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BELLES-GRAVES (LP)
BOURSEAU (LP)
CANON-CHAIGNEAU (LP)
PETITE CROIX
MOINES (LP)
VOSELLE (LP)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA GANNE*
FERRAND
LAFLEUR DU ROY
CLOS DU PÈLERIN
VIAUD (LP)
PLINCE
ROQUEBRUNE (LP)
VALOIS
ARNAUDS (LP)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVROL-BEL AIR (LP)
SIAURAC (LP)*
(TAILLEFER*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BOIS DE LABORDE (LP)
ROCHES FERRAND (LP)
DE SALES

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

H. DARTIGALONGUE et Fils


Formidable Bas-Armagnac cuvée 20 Ans d’Âge, présenté dans cette superbe carafe Yogi, (dont 100% du packaging est Made in France, et pour la plupart Made in Sud-Ouest !), un assemblage de plusieurs Millésimes élevés plus de 20 ans en fûts de chêne, dont les millésimes 1992, 1990, 1987 et 1988. Long en bouche, il développe une finale gourmande et délicate avec des arômes pâtissiers (vanille, fruits confits) d’agrumes, d’une grande finesse. Parfait sur un dessert comme une tarte tatin ou un fondant au chocolat. Parmi la collection de vieux Armagnac, quatre millésimes expriment toutes leurs qualités en étant dégustés à des degrés supérieurs à 40% ont été mis en bouteille d’exception de 70 cl, cette gamme est destinée à des amateurs d’Armagnac de caractère. Le Millésime 1978 est à 44%, de couleur ambre soutenu, de grande persistence d’arômes, où toute l’élégance de la maison vient s’allier à une intensité d’une grande persistance. Savoureux Bas-Armagnac de 25 ans, de robe limpide, d’une belle présence tannique, où s’entremêlent des nuances de prune cuite, de vanille et de réglisse. Le Bas-Armagnac de 30 ans, issu de plusieurs Armagnacs dont le plus jeune a donc, au minimum, 30 ans, est très racé, aux connotations de figue sèche et de cacao, légèrement fumées, d’une grande onctuosité en bouche, très parfumé (noix, pruneau), d’une longue finale. “Notre Blanche Armagnac, nous dit Benoit Hillion, est issue d’un assemblage des cépages Ugni Blanc, Baco et Folle Blanche. À la sortie de l’Alambic, le distillat qui titre 60° est réduit de nombreuses fois afin de libérer progressivement ses arômes et obtenir une eau-de-vie dont la finesse et la longueur en bouche sont remarquables. Nous faisons une réduction en plusieurs étapes successives, puis une stabilisation en cuves Inox 3 mois, le degré de commercialisation est de 43°. Sa couleur est limpide, son nez a des notes de fleurs blanches, poire, pomme, baie de genièvre. On retrouve en bouche les mêmes arômes, avec une finale aux notes d’amande douce. Belle texture à la fois puissante et onctueuse, remarquable longueur.”

Françoise Dartigalongue
Place du Four - BP 9
32110 Nogaro
Téléphone :05 62 09 03 01
Télécopie :05 62 09 01 78
Email : contact@dartigalongue.com
Site : www.vinsdusiecle.m/dartigalongue
Site personnel : www.dartigalongue.com

Domaine du CHARDONNAY


Étienne Boileau, William Nahan et Christian Simon, exploitent un joli vignoble de 38 ha. Depuis sa création en 1987, le Domaine n'a cessé de se perfectionner, tant en équipements et installations qu'en savoir-faire pour ne privilégier que la qualité. Selon Etienne Boileau, “le 2015 a moins d'acidité que le 2014, mais il reste concentré, d'une grande fraîcheur, aromatique, dominé par les fleurs blanches, il est friand, agréable, moins minéral et moins de garde que le 2014. La récolte a été bonne sauf sur les secteurs grêlés. Ventes en 2016 : à partir de Mai, les Petits Chablis 2014, en Juin les Montmains et Vaillons 2013, puis les Premiers Crus 2014.” Remarquable Chablis Premier Cru Mont de Milieu 2014, élégant, tout en finesse, dense en bouche, avec des connotations persistantes de noisette et d’abricot, un vin ample au palais. “En 2014, la floraison a subi un coup de chaleur qui a provoqué des coulures, d'où vigilance et traitements, nous raconte Etienne Boileau. Végétation restreinte en août, la maturité a été sauvée en septembre. Vendange précoce (du 17 au 30 septembre) avec des jus à 12, 12,6° en sucre et des acidités élevées. Vinification et élevage ont bénéficié d'une attention particulière et d'une adaptation spécifique au millésime, les fermentations malolactiques ont été parfaites et terminées avant Noël. Soutirage mi-janvier, vérification excellente de l'état des lies, d'où reprises des fines lies sans sulfater. Nombreuses médailles obtenues sur les millésimes 2012, 2013, et 2014.” Le Chablis Premier Cru Montée-de-Tonnerre 2014 (sous-sol argilo-calcaire kimméridgien du Jurassique secondaire), de bouche franche, d'une élégante nervosité et d'une minéralité prononcée, aux agréables notes de roses et de citron. Le 2013, où la finesse prédomine, est onctueux, parfumé, tout en nuances aromatiques, d’une longue finale. Le 2012 est remarquable, à dominante de fleurs blanches et d'amande, charpenté, au fruité complexe, généreux et charmeur.  Le Chablis Premier Cru Vaillons 2013, de robe dorée, riche et savoureux, racé et onctueux en bouche, au nez superbe (fleurs, noisette, fougère), comme le Chablis Premier Cru Vosgros 2013, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette.

E.Boileau, W.Nahan et Ch.Simon
Moulin du Pâtis
89800 Chablis
Téléphone :03 86 42 48 03
Télécopie :03 80 42 16 49
Email : info@domaine-du-chardonnay.fr
Site personnel : www.domaine-du-chardonnay.fr

René KOCH & Fils


Une entreprise familiale exploitant 12 ha de vignes. Depuis 2001, les vignes sont cultivées dans le respect de l’environnement et suivant le cahier de charge Tyflo (production intégrée - contrôle Ecocert). “Superbe millésime 2015 dans toutes les appellations, nous dit Michel Koch, et notamment l'exceptionnel Riesling du à la sécheresse. La vendange des Crémants a commencé tôt car les degrés montaient rapidement. Ventes en 2016 : 2014 dans plusieurs appellations puis 2015. On peut choisir aussi des millésimes plus anciens, du Gewurztraminer Vielles Vignes 2009, du Gewurztraminer 2013, et bien d'autres bouteilles. En Mai-Juin 2016, sortie d'une nouvelle cuvée en Riesling Grand Cru 2014 Vendanges Tardives, Le Jardin de Lucie.” Remarquable Riesling Grand Cru Muechberg 2011, fidèle à lui-même, au nez subtil, d’une jolie persistance, un vin intense et parfumé avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme mûre. Le Pinot gris Grand Cru Muerchberg 2014 est corsé, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches. Très savoureux Gewurztraminer 2013, équilibré, parfumé, séduisant, avec une belle intensité aromatique légèrement épicée, harmonieux et distingué. Le Pinot noir cuvée WH 2013 (ce sont les initiales des terroirs granitiques d’où est issue cette cuvée, le Winzenberg et le Heissenberg), de jolie robe grenat, est ample, aux notes d’humus, de pruneau et de cassis, à déboucher avec un parmentier de canard ou une oie farcie aux choux rouges et aux pommes. Séduisant Riesling Heissenberg 2014, comme ce le Pinot Auxerrois blanc, nerveux et rond à la fois, de bouche très fruitée. Nouvelle cuvée, Le Jardin de Lucie : un Riesling Grand Cru Muenchberg 2014 Vendanges Tardives, dense et onctueux, puissant et parfumé, est tout en finesse aromatique (rose, miel, pain brioché...). Le Crémant d’Alsace brut sent la pomme mûre et les noisettes, harmonieux et savoureux, tout en finesse d’arômes en bouche, très persistant comme ce Crémant rosé, de jolie teinte, parfait sur les tartes aux fruits.


5, rue de la Fontaine
67680 Nothalten
Téléphone :03 88 92 41 03
Télécopie :03 88 92 63 99
Email : contact@vin-koch.fr
Site personnel : www.vin-koch.fr

CAVE DRUSSE NATHALIE ET DAVID


Un domaine de 21 ha. Ces jeunes viticulteurs ont été récompensés en 2005 par le prix Départemental de la Dynamique Agricole. Nous n'utilisons plus de désherbant chimique dans nos vignes, précisent-ils, qui sont enherbées entre les rangs et travaillées en surface aux pieds. Très classique du millésime, ce remarquable Saint-Nicolas-de-Bourgueil Vieilles vignes 2013, terroir argilo-calcaire, est un vin où dominent la structure et la finesse, aux notes de truffe et de fraise des bois, de jolie robe, typé, de bouche flatteuse et riche à la fois, dense, avec des tanins mûrs, de garde. Le 2012 est particulièrement réussi dans ce millésime capricieux, charnu, aux tanins bien présents, harmonieux, un vin ferme et soyeux à la fois, avec une bouche souple et persistante. Le 2011 est de belle robe grenat, charnu, très équilibré, aux arômes d’épices, de fruits rouges cuits et de violette, aux tanins soyeux. Leur autre Saint-Nicolas-de-Bourgueil Les Graviers 2013, élaboré sur des terroirs de silex et de sable, est riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, tout en bouche, de robe grenat, finement épicé. Le Saint-Nicolas-de-Bourgueil rosé 2013, assez rare, est aussi une réussite, avec ce nez de pivoine, franc et friand. Excellent Bourgueil Leroy de Restigné 2013, marqué par son sol de tuffeau, généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois). Accueil gratuit pour les camping-caristes adhérants à France Passion ou autres. 


1, impasse de la Villatte sur D35
37140 Saint-Nicolas-de-Bourgueil
Téléphone :02 47 97 98 24
Email : drusse@vinsdusiecle.com
Site : drusse
Site personnel : www.drusse-vindeloire.com


> Nos dégustations de la semaine

Vignobles PELLE


Une histoire familiale qui débuta, en 1840, au Château de Jayle. Cinq générations s’y sont succédées donnant naissance également au Château Les Ancres et produisant des Bordeaux et Côtes de Bordeaux Saint-Macaire, répartis sur une superficie de 68 ha. 
Le Bordeaux rouge Châteaux de Jayle Barrique 2010, 95% Cabernet Sauvignon et 5% Merlot, élevé en barriques pendant 8 mois, coloré, a des notes de cassis très mûr et d’épices, un vin de fort belle structure, de bouche savoureuse et persistante (8 e). Le Côtes de Bordeaux Saint Macaire blanc sec Acacia 2014, 70% Sauvignon et 30% Sémillon, élevé en fûts d’acacia pendant 6 mois, qui dégage des nuances d’amande et de citron, d’une belle couleur or, ample et ronde, particulièrement abordable (7 €).
Séduisant Côtes de Bordeaux Saint Macaire blanc sec Plaisir Fruité 2015, 100% Sauvignon, élevé en cuves Inox, est classique, au nez à dominante de fruits frais, fin et rond (5 €).

1 et 2, Jayle
33490 Saint-Martin-de-Sescas
Tél. : 05 56 63 60 90
Fax : 05 56 63 60 90
Email : contact@vignobles-pelle.com
www.vignobles-pelle.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Jean-Bernard BOURGEOIS


L’histoire débute en 1963, quand Jean-Bernard Bourgeois et son père Irénée plantent leurs premières vignes. L'exploitation s'est développée au fil du temps. En 2006, Céline et Jérôme, ses enfants, prennent sa suite.
Si la gamme est savoureuse, deux cuvées sont remarquables : ce Champagne brut millésime 2006, ample, de belle robe, mature et suave en bouche, de robe brillante, tout en fraîcheur aromatique, avec ses notes d’agrumes et d’acacia, de mousse fine et très persistante, une cuvée qui allie saveur et distinction. L’Extra brut Millesime 2006, d’une belle couleur or, avec des arômes bien présents de fleurs blanches fraîches, de fougère et de fruits frais, d’une grande finesse, un beau vin complexe, avec une finale persistante et raffinée.
Le brut Prestige, de mousse onctueuse et très fine, aux notes subtiles de noix et de narcisse, est d’une très belle expression, alliant élégance et vinosité, comme le brut rosé, finement fruiré. Excellent brut Blanc De Blancs, de très belle teinte, au nez dominé par les fruits jaunes et les fleurs fraîches, de bouche intense, parfait sur des coquillages, par exemple.

Céline et Jérome Bourgeois

Domaine de CANOS


Le Corbières rouge 2010, de robe rouge profond, au nez de fruits mûrs et d'épices, est réussi, toute en bouche, avec des tanins mûrs. Son Clos Canos rouge 2009 est de couleur grenat soutenu, corsé et classique, riche en arômes, aux tanins fondus, un vin parfumé en bouche, ample, de bonne charpente, avec ce charnu caractéristique, de garde. Joli Corbières rosé, de bouche ample, florale, est de jolie teinte, tout en fruité, avec une finale élégante. Le Sauvignon 2009, terrasses argilo-calcaires, du quaternaire, pressurage pneumatique basse pression, bâtonnage pendant 3 mois, est très bien vinifié, ample en bouche, très harmonieux, un vin qui sent les noisettes et la pêche blanche. Prix sages. On n'hésite donc pas.

Pierre Galinier

> Les précédentes éditions

Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015

 



CLOS DES LUNES


Clos BELLEVUE


Domaine Pierre GELIN


RENAUDIN


Pierre MIGNON


Château Le BOURDIEU


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Château du MOULIN VIEUX


Château FONTBONNE


Château PENIN


Château de LAMARQUE


Château La MARZELLE


Domaine BROBECKER


Château HAUT-LAGRANGE


Château de LAUBERTRIE


Château FONTESTEAU


Jean-Christophe MANDARD


Louis HUOT


Château des ROCHETTES


Château CHENE-VIEUX



DOMAINE PICHARD


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


CHAMPAGNE GOSSET


DOMAINE GOURON


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE DE L'AMAUVE


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


CHATEAU HOURBANON



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales